19/06/2014 - Quels sont les médicaments déconseillés chez les patients présentant un déficit en G6PD ?

 

L'Agence de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met à disposition des professionnels de santé et des patients un référentiel actualisé sur les médicaments et le déficit en Glucose-6-Phosphate Déshydrogénase (G6PD).

La maladie

La G6PD est une enzyme indispensable à la survie des globules rouges. Son déficit (ou favisme) est une maladie génétique héréditaire qui peut être responsable d'anémie hémolytique résultant d'une hémolyse aïgue (destruction des globules rouges) en cas de stress oxydatif (lésions des cellules humaines par des molécules appelées "radicaux libres"). Certains aliments ou médicaments oxydants peuvent provoquer cette hémolyse et sont donc à éviter.

Les substances actives concernées

Les médicaments ayant un risque potentiel ou avéré de provoquer une anémie hémolytique chez les sujets déficitaires en G6PD sont classés en 3 niveaux :

  • les médicaments contre-indiqués ;
  • les médicaments déconseillés ;
  • les médicaments qui peuvent être utilisés sous réserve que la posologie soit strictement respectée.

La liste de ces substances est disponible ici.

Dans le cadre de la médecine des voyages, les antipaludiques suivants sont concernés :

  • contre-indiqués : la primaquine (PRIMAQUINE)
  • déconseillés : la chloroquine (NIVAQUINE, NOPALU, SAVARINE), la quinine (QUINIMAX), la sulfadoxine (FANSIDAR).

D'autres substances actives de cette liste peuvent faire l'objet d'une prescription dans le cadre de la médecine des voyages telles que certaines fluoroquinolones, le paracétamol ou l'acide acétylsalicylique.

Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

 

Lien : http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/M...

 

source: medecinedesvoyages.net

   Impression  Impression
Haut de page