Accueil > Actualités > Pas de risque de paludisme lors d'un séjour en Argentine, selon les Etats-Unis

Pas de risque de paludisme lors d'un séjour en Argentine, selon les Etats-Unis

Les Centers for Disease Control and prevention (CDC) ont mis à jour les recommandations de prévention du paludisme lors d'un séjour en Argentine.Ce pays est maintenant considéré par les CDC comme exempt de paludisme. Le risque d'y contracter cette maladie lors d'un voyage est donc proche de zéro.

 

Pour l'instant, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas encore, à notre connaissance, révisé son analyse de l'épidémiologie du paludisme enArgentine. L'OMS considère que le risque de paludisme, dû exclusivement à Plasmodium vivax dans ce pays, est très faible et limité aux départements d'Oran et de San Martin, situés dans la province de Salta (nord du pays), et de façon moindre aux provinces de Corrientes et de Misiones. Aucun risque n'existe dans les autres régions du pays. 

Selon les autorités sanitaires françaises, la chimioprophylaxie est recommandée pour un séjour en Argentine dans les régions rurales du Nord, dans les provinces de Jujuy et Salta (zones appartenant au groupe 1, c'est-à-dire caractérisées par la présence de paludisme sans résistance à la chloroquine), tout en étant facultative pour un séjour de moins de 7 jours. Pour le reste du pays, y compris les chutes d'Iguazu (zones appartenant au groupe 0, c'est-à-dire exemptes de paludisme), aucune chimioprophylaxie n'est recommandée.

Toutes les données épidémiologiques disponibles concernant le paludisme, provenant d'au moins trois sources, peuvent être retrouvées dans la fiche santé-voyage personnalisée de MedecineDesVoyages.net (fiche réservée aux professionnels de santé ou aux voyageurs abonnés).

Source : Médecine des voyages.net - Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis.

   Impression  Impression
Haut de page