Accueil > Actualités > Nouveau cas de fièvre jaune mortel au Brésil

Nouveau cas de fièvre jaune mortel au Brésil

Le patient avait effectué un séjour de pêche dans le Mato Grosso do Sul, symptomatique le 23 mars 2015, il a pris un traitement symptomatique et n'a pas interrompu son séjour. De retour à Arapongas le 27, il a été hospitalisé et est décédé le 31 mars.
Le diagnostic initial était la leptospirose, puis il a été changé en fièvre hémorragique liée à la dengue. Le laboratoire central de l'État (Lacen) a rejeté ces deux étiologies et a confirmé le diagnostic de fièvre jaune.
De nombreuses questions restent sans réponse :

  • Où, dans le Mato Grosso do Sul, ce voyageur avait il séjourné ?
  • A t il été contaminé par un cycle selvatique (transmission de la fièvre jaune entre les singes dans la forêt) lors de son séjour de pêche ?
  • Une enquête épidémiologique pour identifier le lieu de la contamination a-t-elle été réalisée ?

Le patient serait arrivé à Arapongas le dernier jour de la période de virémie (qui commence 1 à 2 jours avant l'apparition des symptômes et se prolonge jusqu'à 3-5 jours après).  Des mesures de surveillance épidémiologique et de lutte ont été prises afin de bloquer une possible introduction du virus de la fièvre jaune à Arapongas ou dans les localités qui ont jalonné son trajet retour pendant la phase de virémie.
En ce qui concerne les voyageurs, aucune condition n'est exigée pour entrer au Brésil mais la vaccination est recommandée pour tous les voyageurs âgés d'au moins 9 mois qui se rendent dans les zones suivantes : l'intégralité des états d'Acre, Amapá, Amazonas, Distrito Federal (y compris la capitale, Brasília), Goiás, Maranhão, Mato Grosso, Mato Grosso do Sul, Minas Gerais, Pará, Rondônia, Roraima et Tocantins, et les zones désignées des états suivants : Bahia, Paraná, Piauí, Rio Grande do Sul, Santa Catarina et São Paulo. La vaccination est également recommandée aux voyageurs se rendant aux chutes d'Iguassu. 
Le Ministère de la santé a récemment étendu la liste des municipalités dans lesquelles un séjour fait recommander la vaccination contre la fièvre jaune aux quatre états suivants du Sud-Est du Brésil : São Paulo, Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul.
La vaccination n'est pas recommandée pour les voyageurs dont l'itinéraire se limite aux zones qui ne figurent pas dans la liste ci-dessus, y compris les villes de Fortaleza, Recife, Rio de Janeiro, Salvador et São Paulo. Voir une carte plus précise que la carte "Fièvre jaune de la région" en cliquant ici (mise à jour le 23 janvier 2015).
Nous attirons l'attention des voyageurs sur le point suivant : si la vaccination n'est pas obligatoire pour entrer au Brésil, elle n'en est pas moins indispensable car la fièvre jaune y est endémique. De plus, la zone d'endémicité amarile s'étend en Amérique du Sud.
 

Sources: Promed et medecinedesvoyages.net

   Impression  Impression
Haut de page