Accueil > Actualités > JMJ (journées mondiales de la jeunesse) : Vaccinations et Santé

JMJ (journées mondiales de la jeunesse) : Vaccinations et Santé

Les XXVIII Journées Mondiales de la Jeunesse se dérouleront du 23 au 28 juillet 2013 à Rio de Janeiro au Brésil et devraient rassembler plus de 2 millions de personnes originaires de toutes les régions du globe.

Des mesures préventives sont recommandées pour préserver la santé des voyageurs amenés à participer à cette manifestation :

1. Les Vaccinations 

La vaccination contre la fièvre jaune n’est pas obligatoire pour l’entrée au Brésil.

Elle est cependant recommandée pour tout séjour dans les régions suivantes :

  • Tout le territoire des États suivants : Acre, Amapá, Amazonas, Distrito Federal (incluant la capitale de Brasília), Goiás, Maranhão, Mato Grosso, Mato Grosso do Sul, Minas Gerais, Pará, Rondônia, Roraima, Tocantins;
  • Certaines régions désignées dans les États suivants : Bahia, Paraná, Piauí, Rio Grande do Sul, Santa Catarina, and São Paulo. La vaccination est également recommandée pour ceux et celles visitant les Chutes Iguassu.

Le vaccin n’est pas explicitement recommandé pour les personnes voyageant uniquement dans les villes de Fortaleza, Recife, Rio de Janeiro, Salvador et São Paulo.

http://www.invs.sante.fr/content/download/62968/248437/version/5/file/BEH_14_15_2013.pdf

Il est nécessaire de mettre à jour les vaccins dTPC (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche), ROR, Hépatite B

  • L’hépatite A

Cette maladie d’origine virale est transmise par l’eau et les aliments contaminés ; le brésil fait partie des zones à risque. La vaccination dans le cadre des JMJ est fortement recommandée.

Maladie bactérienne due à certaines espèces de salmonelles, cette infection est transmise par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Le vaccin ne présentant qu’une efficacité de 50 à 60 % ne sera proposé que pour des séjours de longue durée et dans des conditions d’hygiène difficile. Son indication sera donc évaluée par le médecin vaccinateur en fonction des conditions de voyage.

Cette maladie potentiellement grave est causée par une bactérie infectant les fines membranes (méninges) qui enveloppent le système nerveux central, elle  atteint plus particulièrement les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. La bactérie pouvant être véhiculée par les gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées émises lors de toux, d’éternuements ou par contact direct, cette infection est favorisée par les situations de promiscuité (rassemblement de masse, vie en dortoir, mise en commun des couverts ou des verres…).

Du fait du regroupement de jeunes originaires de toute la planète et notamment de personnes originaires de zones particulièrement touchées par la maladie, le vaccin  contre les méningites à méningocoques (vaccin tétravalent conjugué ACYW 135) est recommandé dans le cadre des JMJ.

  • Vaccin de la grippe

Le vaccin utilisé pour la saison 2012-2013 semble adapté aux souches circulant actuellement.

2. Risques liés aux aliments et à l’eau

De nombreuses maladies transmises par l’eau et les aliments contaminés peuvent affecter les voyageurs. Des mesures préventives doivent être adoptées pour en réduire le risque.

3.  Maladies transmises par les piqûres d’insectes

La Dengue est présente au Brésil y compris dans les zones urbaines telles que Rio. Pour cette maladie virale transmise par les piqûres de moustiques et pouvant prendre des formes potentiellement graves (dengue hémorragique),  il n’existe actuellement aucun vaccin, aucun médicament préventif. La seule mesure de prévention consiste à éviter les piqûres de moustiques.

Un traitement préventif est recommandé les séjours en zone Amazonienne : Etats de Acre, Amapá, Amazonas, Maranhão, Mato Grosso, Pará (sauf la ville de Belém), Rondônia, Roraima et Tocantins.

4.  Seront également abordés lors de la consultation au CMETE :

Les risques liés au soleil et à la déshydratation

Les maladies transmissibles par les animaux

Les maladies sexuellement transmissibles

5.  Le coût des soins médicaux au Brésil peut être très élevé; Il est recommandé de contracter une assurance maladie internationale.

 

25/06/2013

 

   Impression  Impression
Haut de page