Accueil > Actualités > Cas d'encéphalite japonaise après un séjour à Bali

Cas d'encéphalite japonaise après un séjour à Bali

ENCEPHALITE JAPONAISE BALIIl s'agît du 1er cas déclaré d'encéphalite japonaise survenu dans le Victoria, qui compte plus de 5,5 millions d'habitants, et est situé dans le sud du continent australien.
Ce patient avait quitté l'Australie et était resté 9 jours à Bali, 7 jours à Canggu et 2 jours à Seminyak. Canggu, au sud-ouest de l'île, se trouve à 1/4h au nord de la principale zone touristique de Seminyak et à 40 minutes au nord de l'aéroport de Denpasar.
Il a développé une encéphalite et a été admis à l'hôpital 4 journées après son retour de voyage. Son diagnostic a été confirmé par le laboratoire l'Institut Doherty Peter. Il n'avait pas été vacciné contre l'encéphalite japonaise, ni ses compagnons de voyage. Le séjour ne comportait pas de risque particulier d'exposition aux moustiques, comme du trekking ou des activités en dehors de son hébergement en villa.
Il n'y a pas eu de transmission autochtone du virus à Victoria. La plupart des neuf cas notifiés en Australie depuis 2001 étaient liés à une exposition dans le nord du pays, plus précisément dans le détroit de Torrès, qui borde la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les moustiques capables de transmettre le virus de l'encéphalite japonaise sont en effet présents dans ce pays, tout comme ils sont présents en Indonésie.
Ce cas met en lumière l'importance de la protection contre les piqûres de moustiques et de l'administration des vaccins appropriés avant un voyage en zone inter tropicale.

Pour rappel, Le vaccin contre l'encéphalite jaopnaise utilisé en France est le vaccin IXIARO.

Il s’agit d’un vaccin inactivé fabriqué sur culture cellulaire.

La vaccination contre l'encéphalite japonaise est recommandée pour les personnes âgées de 2 mois et plus, dans les circonstances suivantes :

·         Expatriation dans un pays situé dans la zone de circulation du virus

·         Séjour (quelle qu’en soit la durée) avec exposition importante en milieu extérieur, dans une région endémique, plus particulièrement dans les zones rurales

·         Toute autre situation jugée à risque par le médecin vaccinateur

Source: medecinedesvoyages.net

   Impression  Impression
Haut de page