Accueil > Actualités > Point sur l'épidémie de fièvre jaune au Brésil

Point sur l'épidémie de fièvre jaune au Brésil

Les autorités sanitaires de Rio de Janeiro ont confirmé le 20 avril 2017 la mort d'une personne atteinte du virus de la fièvre jaune à Maricá, l'une des municipalités métropolitaines de Rio de Janeiro, la ville la plus touristique du Brésil et la deuxième plus peuplée du pays.

La confirmation a été faite près d'un mois après que les autorités municipales ont lancé une campagne de vaccination contre la maladie pour les 6,6 millions d'habitants de cette métropole.

Maricá était l'une des 65 communes de l'état de Rio de Janeiro incluses dans la liste des villes prioritaires pour la vaccination.

Selon ce bulletin publié le 20 juin 2017 par les autorités sanitaires, la mort du patient de Maricá porte à 3 le nombre de victimes décédées de la fièvre jaune dans cet état et à 11 le nombre de cas confirmés de la maladie. L'épidémie de fièvre jaune à laquelle le Brésil doit faire face depuis décembre 2016 se limite actuellement aux états voisins de Rio de Janeiro, principalement Minas Gerais, Espirito Santo et Sao Paulo.

Ce nouveau cas porte le nombre de cas confirmés de fièvre jaune à 604, dont 202 décès.

« Le Brésil a entrepris une course contre le temps, en vaccinant la population dans les zones touchées, et ce avant que les cycles urbains de contamination ne se développent. Jusqu'à présent, tous les cas ont été attribués à des transmissions sylvestres. La réponse rapide dans la prévention de la transmission urbaine par les autorités sanitaires a été jusqu'ici couronnée de succès. Cependant, des cas aussi proches d'un centre urbain majeur comme la ville de Rio de Janeiro sont inquiétants », indique dans un rapport Kathryn Soderholm, épidémiologiste des maladies infectieuses.

 

Sources : Promed Mail

   Impression  Impression
Haut de page