Accueil > Actualités > Point sur la virose H5N1

Point sur la virose H5N1

La grippe aviaire est une infection virale regroupant différentes formes de virus et qui peut toucher tous les oiseaux aussi bien sauvages que domestiques. Si la plupart de ces virus n’infectent pas l’homme, certaines souches comme le H5N1 et le H7N9 ont provoqué de graves cas d’infection humaine.

Dangerosité du sous-Type H5N1

Le sous-type H5N1 est donc considéré comme un virus hautement pathogène et est à ce titre particulièrement surveillé par les autorités sanitaires locales et mondiales. En 2015, une forte augmentation des cas humains de cette grippe a été constatée : 136 cas en Egypte (et 9 cas en Asie) à mettre probablement en corrélation avec la forte poussée épizootique du virus dans ce pays, puisqu’en outre aucune mutation virale n’a été mise en évidence.

Evolution du nombre de cas humains de grippe aviaire H5N1 en 2016

En 2016, on constate une baisse très sensible du nombre de cas humains de virose H5N1 : 10 cas humains répertoriés en Egypte et aucun cas déclaré dans le reste du monde. Le manque de données numériques ne permet pas d’expliquer cette situation, car malgré la chute du nombre de cas humains le nombre de foyers de virose aviaire H5N1 dans les élevages de volailles reste important.

Les pays ayant déclaré des cas d’infection H5N1 en 2016 sont les suivants : 

  • Asie : Bhoutan, Cambodge, Inde, Indonésie, Vietnam
  • Moyen-Orient : Iraq, Liban
  • Afrique : Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Niger, Nigeria, Togo

 

Sources : OMS, CD Conseil-Club Edisan

   Impression  Impression
Haut de page