Accueil > Actualités > Point sur les épidémies de fièvre jaune dans le monde

Point sur les épidémies de fièvre jaune dans le monde

Situation épidémiologique sur le continent sud américain

  • Situation en 2015

En 2015, trois pays d’Amérique du Sud ont confirmé la circulation du virus de la fièvre jaune : La Bolivie a déclaré une épizootie, le Brésil et le Pérou ont signalé des cas humains.

  • Situation en 2016

En 2016, à la semaine épidémiologique (SE) 34, trois pays ont signalé des cas de fièvre jaune survenus dans des zones de jungle : le Brésil le Pérou et la Colombie.

Entre la SE 1 et la SE 34, le Brésil a signalé trois cas de fièvre jaune, deux autochtones et un importé d'Angola.

Au Pérou, jusqu'à la SE 34 de 2016, 85 cas de fièvre jaune provenant de la jungle ont été signalés.

Le nombre de cas confirmés et probables signalés au Pérou entre les SE 1 et 34 en 2016 (85), dépasse le nombre de cas (confirmés et probables) rapportés au cours des neuf années précédentes. Ces cas sont principalement survenus chez les jeunes adultes et les personnes économiquement actives, âgés de 25 à 49 ans. La majorité des cas sont les agriculteurs, ou des personnes qui sont entrées dans une zone de jungle.

En Colombie, entre la SE 1 et la SE 35 de 2016, un total de 17 cas de fièvre jaune en zone de jungle ont été signalés. Sur l'ensemble des cas, 82% sont des hommes (14 cas) et 47% (8 cas) sont âgés de 25 à 29 ans. Le taux de mortalité de cette épidémie est de 80%.

Historique des cas de Fièvre jaune en Colombie au cours des 10 dernières années

En 2005, la Colombie a signalé un total de 20 cas confirmés de fièvre jaune survenus dans la jungle. Cette épidémie a coïncidé avec l'apparition du phénomène météorologique d’oscillation australe El Niño (ENSO). Entre 2006 et 2008,15 cas de fièvre jaune ont été répertoriés. En 2009, 5 cas supplémentaires ont été confirmés. Entre 2010 et 2012, aucun cas n’a été signalé. En 2013, un cas unique a été enregistré. Aucun cas n'a été signalé entre 2014 et 2015.

Situation épidémiologique dans le reste du monde

  • Épidémies sur le continent africain

En dehors de la région des Amériques, les pays qui ont déclaré des cas de Fièvre Jaune sont l’Angola, la République Démocratique du Congo et l’Ouganda.

En Angola, aucun nouveau cas de fièvre jaune n’a été signalé depuis le 23 Juin 2016. Au 1er septembre, la situation reste stable, le nombre de cas suspects signalés est resté faible au cours du mois précédent. La campagne de vaccination des populations à risque demeure en vigueur. Un total de 4949 cas a été signalé entre le 5 Décembre 2015 et 1 Septembre 2016.

En date du 8 Septembre 2016, la République Démocratique du Congo n'a pas signalé des cas de fièvre jaune supplémentaires depuis le 12 Juillet. Entre le 1er Janvier et 8 Septembre 2016, un total de 2678 cas a été signalé.

En outre, à la suite de l'exposition de personnes non vaccinées contre le virus, des cas de fièvre jaune ont été exportés vers la Chine (11 cas) et le Kenya (2 cas). Enfin, les résultats préliminaires de la campagne de vaccination indiquent que les niveaux élevés de couverture ont été atteints.

L'Ouganda a déclaré la fin de la flambée de fièvre jaune sur son territoire, le 6 Septembre. Cette flambée n’était pas liée à l'épidémie en Angola.

Recommandations de l’OMS au sujet des épodémies de fièvre jaune, particulièrment en Afrique

Le 31 Août, le Directeur général de l'OMS a convoqué le Comité d'urgence en vertu du règlement sanitaire international concernant la fièvre jaune pour évaluer la situation. Sur la base des recommandations du Comité d'urgence, le directeur général a décidé que la flambée de fièvre jaune en Angola et en République démocratique du Congo ne constitue pas une urgence de santé publique de portée internationale.

La situation engendrée par les voyageurs non vaccinés dans les zones où il y a des foyers actifs de fièvre jaune présente un risque potentiel d'introduction du virus dans les zones où les facteurs de risque sont importants.

L'approvisionnement en vaccins

L'épidémie en Angola a réduit les stocks existants de vaccins contre la fièvre jaune. Pendant les épidémies, les doses de vaccins disponibles sont prioritairement destinées à répondre aux urgences. À fin Mars 2016, grâce à la collaboration de partenaires tels que le Groupe International de Coordination et l'UNICEF, le stock mondial de vaccins contre la fièvre jaune pour les situations d'urgence a été réapprovisionné.

 

Sources : www.paho.org, www.oms.int.

   Impression  Impression
Haut de page