Accueil > Actualités > Point sur l'épidémie de fièvre jaune en Afrique

Point sur l'épidémie de fièvre jaune en Afrique

- Une épidémie de fièvre jaune a été détectée en Angola à la fin de Décembre 2015 et confirmée par l'Institut Pasteur de Dakar le 20 janvier 2016. Par la suite, une augmentation rapide du nombre de cas a été observée.

- En date du 11 mai 2016, l'Angola a signalé 2267 cas suspects de fièvre jaune entraînant 293 décès. Parmi ces cas, 696 ont été confirmés en laboratoire. En dépit des campagnes de vaccination à Luanda et dans les provinces de Huambo et Benguela la circulation du virus persiste dans certains districts.

- 3 pays ont signalé des cas de fièvre jaune confirmés importés d'Angola : la République Démocratique du Congo (RDC) (39 cas), le Kenya (2 cas) et de la République populaire de Chine (11 cas). Cela met en évidence le risque de propagation internationale par des voyageurs non immunisés.

- Le 22 mars 2016, le ministère de la Santé de RDC a confirmé des cas de fièvre jaune en rapport avec l'Angola. Le gouvernement a officiellement déclaré l'épidémie de fièvre jaune le 23 Avril 2016. Depuis le 11 mai, la RDC a signalé 41 cas confirmés en laboratoire. La possibilité d'infections acquises localement est sous enquête pour au moins 10 cas.

- En Ouganda, le Ministère de la Santé a notifié des cas de fièvre jaune dans le district de Masaka le 9 avril 2016. Le 11 mai 2016, 51 cas suspects et 7 cas confirmés en laboratoire ont été signalés. Selon les résultats de séquençage, ces groupes ne sont pas épidémiologiquement liés à l'Angola.

- Le virus en Angola et en RDC est en grande partie concentré dans les grandes villes. Le risque de propagation et  transmission locale à d'autres provinces reste une préoccupation sérieuse. Le risque de propagation aux pays limitrophes comme la Namibie et la Zambie est élevé.

 

Surveillance pays par pays

Angola

- Du 5 décembre 2015 au 11 mai 2016, le ministère de la Santé a signalé un total de 2267 cas suspects avec 293 décès et 696 cas confirmés en laboratoire. Il y a des cas confirmés dans 14 des 18 provinces et des cas suspects sont présents dans toutes les provinces. 70 % des cas sont signalés dans la province de Luanda. La province de Namibe, en bordure de la Namibie, a récemment rapporté des cas confirmés et la transmission locale.

- En dépit d'une tendance à la baisse, l'épidémie en Angola reste très préoccupante en raison de la transmission locale persistante à Luanda. Malgré les efforts de vaccination la transmission locale a été rapportée dans 6 provinces et il y a un risque élevé de propagation aux pays voisins.

République Démocratique du Congo

- Le 22 mars 2016, le ministère de la Santé de la RDC, a notifié des cas humains de fièvre jaune importés d’Angola. L'épidémie de fièvre jaune a été officiellement déclarée le 23 avril 2016.

- Le 11 mai 2016, la RDC a signalé 44 cas de fièvre jaune liés à l'Angola.

- La possibilité d'infections acquises localement est sous enquête pour au moins 10 cas.

- Compte tenu de l’importante communauté angolaise à Kinshasa et de la présence du moustique Aedes, vecteur de la fièvre jaune, le risque potentiel de transmission locale en RDC et particulièrement à Kinshasa, est élevé. La situation doit être surveillée de près.

Ouganda

- Le 9 avril 2016, l'Ouganda a notifié l'OMS des cas de fièvre jaune. Au 11 mai 2016, 51 cas suspects de fièvre jaune ont été signalés dans 7 districts et 7 cas ont été confirmés en laboratoire.

Autres pays riverains de l'Angola

- Le 28 avril 2016, le ministère de la Santé de Namibie a signalé un cas suspect de fièvre jaune. Ce cas s’est avéré négatif le 6 mai 2016.

- Aucun cas suspect de fièvre jaune n’a été signalé en République du Congo ou en Zambie. Cependant, la Namibie et la Zambie partagent une longue frontière poreuse avec l'Angola et le contrôle des mouvements de population entre les 3 pays est difficile.

- 3 pays ont signalé des cas confirmés de fièvre jaune exportés d'Angola: RDC (39 cas), le Kenya (2 cas) et de la République populaire de Chine (11 cas).

 

Réponse des pays et autorités sanitaires

- Des campagnes de vaccinations ont débuté à Luanda début Février, elles concernent aussi depuis mi avril   Benguela et Huambo.

- En date du 10 mai 2016, 11,7 millions de doses de vaccin ont été livrées en Angola.

- 2,2 millions de vaccins doivent arriver en RDC d'ici la mi-mai 2016 pour mener une campagne de vaccination d'urgence.

- 700 000 vaccins contre la fièvre jaune sont arrivés en Ouganda et la campagne de vaccination débutera le 19 mai 2016.

- La Namibie a demandé 450 000 doses de vaccin contre la fièvre jaune.

 

Source : Promed-mail

   Impression  Impression
Haut de page