Accueil > Actualités > Zika virus : évolution de l'épidémie sur le continent américain.

Zika virus : évolution de l'épidémie sur le continent américain.

En mai 2015, les premiers cas de maladie liés au Zika virus ont été répertoriés au Brésil, marquant ainsi le début de la plus importante épidémie dans le monde connue à ce jour.
Au 15 décembre 2015, selon le Ministère de la Santé du brésil, 18 états du pays seraient infectés, ce qui représente entre 440000 et 1300000 cas suspects rapportés.
Dans les territoires français d'Amérique, les premiers cas d'infection ont été confirmés en Guyane (Cayenne et Ouest Guyanais) et Martinique, laissant penser qu'une diffusion rapide du Zika virus risque de se produire dans les îles des Caraïbes.

Le virus Zika dans le monde

Depuis son apparition en Ouganda en 1947, la présence du Zika virus a donné lieu à des épidémies en Micronésie en 2007 puis en Polynésie Française entre octobre 2013 et avril 2014, ainsi qu'en Nouvelle Calédonie et dans d'autres îles du Pacifique (Fidji, Samoa, Salomon et Vanuatu).
En 2015 d'autres épidémies ont été répertoriées au Cap Vert et au large de l'Afrique.

Pays ayant connu ou connaissant des épidémies de Zika jusqu'en janvier 2016

 

Le Zika est une maladie virale transmise par les moustiques

Lorsqu'il pique une personne déjà infectée, un moustique se contamine, le virus se multipliant dans son corps. Lorsqu'il pique une nouvelle personne il transmet alors le virus et ainsi de suite...
Pour stopper le cycle de transmission viral, il faut donc empêcher qu'une personne infectée ne se fasse piquer.

La maladie

Après une incubation de 3 à 10 jours, les manifestations cliniques sont proches de celles de la Dengue associant à une fièvre modérée, des céphalées, des arthralgies et myalgies, des œdèmes des extrémités, parfois une éruption (d’évolution descendante du visage aux membres, souvent prurigineuse). Des troubles digestifs ou des ictères sont parfois décrits. Ce syndrome est généralement bénin et guérit spontanément en moins d’une semaine.

En Polynésie française et au Brésil cependant, des formes sévères à type de manifestations neurologiques graves, essentiellement des syndromes de Guillain-Barré et des complications auto-auto-immunes ont été décrites. Par ailleurs, des microcéphalies et des anomalies du développement cérébral intra-utérin ont également été observées chez des fœtus et des nouveaux nés de mères enceintes pendant la période épidémique ; des travaux de recherche sont actuellement conduits dans ces pays pour mieux décrire et comprendre ces complications.

Il n'existe ni traitement spécifique, ni vaccination contre le Zika virus

En effet, en l'état actuel des recherches, le traitement est uniquement symptomatique (paracétamol pour la fièvre) et repos. Les médicaments à base d'aspirine sont à proscrire, le Zika virus provoquant une fièvre hémorragique.

Conseils aux voyageurs :  

La protection contre cette maladie consiste en l’application des mesures anti vectorielles.

En cas d'apparition de symptômes comme de la fièvre, une éruption cutanée accompagnée d'une forte fatigue, à la suite d'un voyage dans un pays touché par ce virus il est indispensable de contacter un médecin.

 

Source : www.invs.sante.fr (Institut de Veille Sanitaire)

   Impression  Impression
Haut de page