Accueil > Actualités > Augmentation des cas de Fièvre Typhoïde au nord-est de la Malaisie

Augmentation des cas de Fièvre Typhoïde au nord-est de la Malaisie

Une augmentation des cas de Fièvre Typhoïde a été constatée dans l’état de Kelantan au Nord est de la péninsule Malaisienne. Un total de 151 cas a été enregistré au 31 octobre 2015 alors qu’en 2014 seuls 34 cas avaient été déclarés sur la même période.

L’origine de la contamination semble être l’eau de consommation. En effet, l’enquête épidémiologique a permis la mise en évidence de la bactérie responsable, Salmonella typhi dans plusieurs puits de la région. A noter que dans cette partie de la Malaisie, l’eau des puits reste la seule source d’eau pour plus de 30% de la population.

La maladie

La fièvre Typhoïde est une infection causée par les bactéries salmonella typhi et salmonella paratyphi A, B ou C. La maladie est transmise lors de la consommation d’eau ou d’aliments contaminés par des matières fécales humaines.

La Fièvre Typhoïde est une maladie cosmopolite plus particulièrement fréquente dans les pays où le système de traitement et de distribution de l’eau est déficient c’est-à-dire dans les pays du continent Africain, en Inde, en Asie du sud-est et en Amérique du sud.

Les symptômes apparaissent entre 1 à 3 semaines après la contamination et associent de la fièvre, des maux de tête, des malaises, des troubles du transit à type de diarrhées ou de constipation. L’infection est parfois asymptomatique et il existe des porteurs sains de salmonella typhi et salmonella paratyphi.

Le traitement fait appel à des antibiotiques. Le pronostic en l’absence de traitement, pouvant parfois être très sombre avec jusqu’à 10 % de mortalité.

Conseils aux Voyageurs.

La prévention repose sur une hygiène individuelle et alimentaire.

Un vaccin Typhoïde est conseillé chez les voyageurs se rendant dans la région. Il doit être réalisé 2 semaines avant le départ. La vaccination contre la Fièvre Typhoïde présente une efficacité limitée et ne dispense aucunement des mesures d’hygiène citées plus haut.

 

Dr Plisson-Sauné

Sources: Fit for travel
 

   Impression  Impression
Haut de page