Accueil > Actualités > Vaccination des personnes vivant avec le VIH : l'hépatite A

Vaccination des personnes vivant avec le VIH : l'hépatite A

Vaccination contre l’hépatite A

La vaccination contre l’hépatite A est recommandée chez les patients non immunisés vis-à-vis du VHA (IgG anti-VHA négatifs), en cas de co-infection par le VHC ou le VHB, d’hépatopathie chronique et chez les patients à risque d’exposition (HSH, usagers de drogues intraveineuses et en cas de voyages en zone d’endémie).

Le vaccin contre l’hépatite A est bien toléré mais son immunogénicité est réduite chez les patients ayant un taux de CD4 < 500/mm3. Chez l’adulte, dans une étude réalisée en France, une séroconversion était obtenue chez seulement 39 % des patients après une dose de vaccin [36]. Chez l’enfant, une étude thaïlandaise réalisée chez des enfants traités (selon l’âge, CD4 > 15 % ou > 200/mm3), le taux de séroconversion était de 68,6 % après une dose de vaccin. Ces données montrent la nécessité d’administrer au moins deux doses de vaccin et de contrôler la séroconversion après la deuxième injection afin d’administrer une troisième dose en cas de titre d’anticorps inférieur au seuil de protection.

Synthèse Hépatite A :

·         Pour les patients non immuns (IgG anti-VHA négatifs) :

·         en cas de co-infection par le VHC ou le VHB ;

·         en cas d’hépatopathie chronique ;

·         chez les patients à risque d’exposition : homosexuels et toxicomanes intraveineux et voyageurs en zone d’endémie.

·         Contrôle du taux d’anticorps anti-VHA (IgG) après vaccination (1 à 2 mois après la 2e injection)

 

 

Abréviations :

VHA : virus de l’hépatite A

VHB : Virus de l’hépatite B

VHC : Virus de l’hépatite C      

HSH : Hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes

 

   Impression  Impression
Haut de page